Une des premières réformes entreprises par Philippe Auguste (1165-1223) pour moderniser Paris fut de paver les rues. Les rues étaient alors concaves pour faciliter l’écoulement des eaux usées. Lorsque la noblesse s’aventurait dans ces venelles boueuses, elle dédaignait leurs centres, elle « tenait le haut du pavé ».

Il ne s’agit en aucun cas dans les balades que je vous propose de retrouver les usages de l’ancien régime, mais simplement de « faire un pas de côté » et d’aborder en flâneurs attentifs tous les aspects de la vie d’un quartier.